La foi et la musique

Par Sidney Rostan26 décembre 2017

La musique tient une part très importante depuis l’ancien testament.
Au fil des siècles, dans différentes communautés et paroisses, la musique accompagne la prière, saint Augustin dit même : chanter c’est prier deux fois.
La Messe est elle aussi la plupart du temps accompagnée de musique avec au moins du chant.
Quelle est la place de la musique dans le catholicisme ?

 A différentes époques nous pouvons observer une utilisation différente de la musique, par exemple dans l’ancien testament, dans le psaume 92 nous pouvons remarquer que les instruments utilisés étaient la lyre à dix cordes, la cithare, et dans le psaume 150 nous pouvons trouver le cor, la harpe, la cithare, le tambour, les cordes, les flûtes, les cymbales sonores et les cymbales triomphantes.

Plus tard dans l’Histoire apparaît le chant grégorien, c’est le chant propre de la liturgie de l’Église catholique romaine. Ce répertoire musical est composé principalement de versets de la Bible dans sa version latine mais nous ne connaissons pas tout à fait ses origines. C’est du Ve au VIIe siècle que les Papes, notamment Léon le Grand, Gélase et Grégoire le Grand (à qui le chant grégorien doit son nom) contribuent à l’organisation du répertoire au long de l’année liturgique, le chant grégorien ayant débuté plusieurs décennies auparavant. Par la suite, au milieu du VIIIe siècle, le royaume franc de Pépin le Bref adopte la liturgie romaine. Le chant grégorien se développe de plus en plus, du fait notamment que les monastères le diffusent dans toute la Chrétienté d’Occident. À la fin de l’époque médiévale, commence une période de déclin progressif pour le grégorien mais des initiatives de restauration ont été faites surtout au XIXe siècle.
De nos jours l’orgue est un instrument très utilisé à la Messe mais d’autres instrument sont de plus en plus utilisés tels que la guitare, les claviers électroniques, les instruments à percussion, le violon, le violoncelle, le saxophone, le ukulélé et d’autres encore.
Dans l’Église, il existe des parties dans la liturgie qui forment l’ordinaire de Messe. Il en existe de nombreux. Nous y trouvons, pour la plupart, toutes les parties : Kyrie, Gloria, Alléluia, Sanctus, Anamnèse, Agnus Dei. Dans cet ordre-là, ces parties sont utilisées pour le déroulement de la Messe. Dans le Kyrie, appelé aussi Kyrie eleison, les fidèles se tournent vers le Seigneur, notre Sauveur, pour implorer sa miséricorde. En ce qui concerne le Gloria, la Tradition nous l’a transmis comme un modèle de prière chrétienne, qui loue le Père, supplie l’Agneau, dans l’Esprit Saint. Le Gloria étant une hymne, il est fait pour être chanté. Notre chant s’unit à celui des anges qui, devant la crèche, célèbrent le mystère de l’Incarnation. L’Alléluia est une acclamation joyeuse qui accompagne la procession de l’Evangéliaire jusqu’à l’ambon. Le mot Alléluia signifie Louez-Dieu. Le Sanctus, ce cantique céleste d’adoration, est une véritable acclamation joyeuse qui doit jaillir sans attendre suite à la préface. C’est à l’animateur de veiller à l’enchaînement harmonieux entre la préface et le Sanctus. Il est tout à fait souhaitable, comme pour le Gloria, de ne pas le réciter mais de le chanter. L’anamnèse fait mémoire de la mort et de la résurrection de Jésus et elle proclame son retour dans la gloire. L’Anamnèse est une acclamation au Christ de tout le peuple (même si le prêtre peut l’introduire). Au sujet de l’Agnus, le geste de la ‘’fraction du pain’’ reprend celui du Christ qui, à la Cène, ‘’rompit le pain’’. L’’’Agneau de Dieu’’ est le chant d’accompagnement de l’ensemble de ce rite, et doit aider l’assemblée à entrer dans la solennité et la gravité du moment. On veillera donc à le commencer dès le début de la fraction du pain.
Nous pouvons bien évidemment parler de la louange lorsque nous parlons de la musique religieuse. La musique nous aide alors à entrer dans la louange et à intensifier le lien que nous avons avec Dieu en nous invitant à prier, chanter, jouer de la musique en étant pleinement tourner vers Lui, en reconnaissant que nous sommes petits mais que le Seigneur nous fait grandir car c’est de Lui que vient tout le bien. Aujourd’hui de nombreux groupes de louange se forment. Les membres organisent des temps de prière et ont la volonté d’inviter les personnes à rencontrer Dieu et à approfondir leur relation avec Lui. Ces groupes jouent des styles parfois assez différents tels que l’électro pop ou le reggae.
La musique est un merveilleux outil d’Évangélisation.
Sources : www.abbayedesolesmes.fr/lhistoire
http://chants.ilestvivant.com/CT-3233-ordinaires-de-messe.aspx
http://chants.ilestvivant.com/CT-3235-kyrie.asp
http://chants.ilestvivant.com/CT-3237-gloria.aspx
http://chants.ilestvivant.com/CT-3236-alleluia.aspx
http://chants.ilestvivant.com/CT-3438-sanctus.aspx
http://chants.ilestvivant.com/CT-3238-anamnese.aspx
http://chants.ilestvivant.com/CT-3240-agnus.aspx